01 83 64 28 56
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Microélectronique : booster d'innovations et de recrutements en France

micro-electronique-semi-conducteurs

La microélectronique est moteur de la recherche et du développement des innovations de demain. Un secteur qui recrute plus que jamais dans l’Hexagone, parmi les entreprises leaders du marché.

Le secteur de la microélectronique connaît un élan sans précédent. Sans elle, les avancées concrètes de l’intelligence artificielle seraient conduites à bien peu de choses. L’industrie de la microélectronique et des nanotechnologies française est boostée par un secteur où l’innovation est la clef de la rentabilité à long terme. Et même si l’Hexagone a pris un train de retard en la matière, il semble que le secteur soit désormais plus que jamais mis en avant.

Des recrutements partout en France

Le secteur de la microélectronique mondiale est l’un des plus dynamiques, sur le plan des avancées technologiques. Une position affirmée par les nombreuses campagnes de recrutements des groupes leaders mais aussi de start-ups présentes sur tout le territoire français. Parmi les recruteurs on compte par exemple STMicroelectronics, Thales ou encore Soitec. Des entreprises leaders, dont les pôles se situent non seulement à Paris mais aussi en Province. Parmi les profils recherchés par ces entreprises, toutes les compétences sont requises. Des techniciens de production qualifiés, mais aussi des managers, des chefs de projets et bien sûr, des ingénieurs spécialisés. Mac-Erci International, cabinet de conseil en ressources humaines, recherche un profil IMAGE QUALITY LEADER H/F et un profil QUALITY ENGINEER BACK-END H/F pour l'un de ses clients leader du marché de la microélectronique.

De la microélectronique à l’innovation de demain

La microélectronique est un secteur booster de croissance en France. L’offre d’emplois est plurielle et concerne des domaines comme l’intelligence artificielle mais aussi d’autres filières scientifiques innovantes. Parmi elles, on compte les systèmes embarqués, les exosquelettes et surtout l’industrie des nanotechnologies, dont les avancées concernent bien des champs d’actions. Le recrutement d’ingénieurs spécialisés dans le domaine de la microélectronique est un enjeu de taille pour cette industrie en 2018. Les partenariats entre industriels, CNRS et universités françaises se développent autour de projets de recherches dédiés aux innovations liées à la microélectronique. Des alliances qui ont l’avantage de valoriser les étudiants formés dans les meilleures écoles de l’Hexagone et de mettre en lumière le talent des jeunes scientifiques français et européens.